Lieu de vie

Une consultation en Feng Shui pour la maison permet d'améliorer de nombreux domaines de la vie : santé, famille, amour, carrière, argent, etc.

  • Consultations sur place pour harmoniser et rééquilibrer le lieu, pour améliorer son cadre de vie.
  • Accompagnement pour le choix d'une maison, d'un appartement, d'un terrain, pour optimiser le Feng Shui de l'environnement.Le Feng Shui de l'environnement est très important. Il représente une partie majeure du Feng Shui global de l'habitation.
  • Conseils pour les travaux d'agrandissement ou de réagencement de l'habitat.
  • Selon la superficie habitable à expertiser : prestations basées sur le m2 habitable

La check-list du Feng Shui avant d'acheter une maison

  1. L’environnement : pas de facteurs néfastes, pylônes et angles agressifs dirigés sur la maison, de bâtiments ou de terrains, routes, rivières, abimés ou dégradés. Attention aux routes et rivières à l’arrière du terrain.
  2. Le terrain : attention aux terrains en pente et au sens de la pente sur laquelle est construite la maison.
  3. La maison elle-même : une forme de maison harmonieuse et pleine est préférable à une forme incomplète ou compliquée.
  4. L’entrée et l’accès à la maison : l’accès à la maison doit être dégagé, propre et clair. Des arbres trop proches et trop nombreux peuvent abaisser le niveau d’énergie d’un lieu.
  5. L’intérieur : le hall d’entrée doit être dégagé et le « cœur céleste » de la maison doit être vide. Trop d’angles saillants et de poutres apparentes sont défavorables à la fluidité de l’espace intérieur, à la circulation du Qi.

Les 5 critères indispensables d'une chambre Feng Shui

Position du lit, présence d’un téléviseur, couleurs des murs… L’aménagement de votre chambre répond-il au principe du « feng shui » ?...

Cette discipline traditionnelle chinoise définit l’art de vivre en harmonie avec son environnement. Le point sur les principaux critères d’une chambre « feng shui » avec une spécialiste de la question.

  • Fluidité de l’espace. « La première règle est d’éviter le désordre et l’encombrement », nous explique Florence Ricaud, consultante en « feng shui ». « Les différentes affaires doivent être rangées dans des placards fermés car le désordre apparent perturbe l’atmosphère. « L’entrée de la chambre doit être dégagée et la circulation aisée entre le lit et les meubles par exemple ».
  • Pas de poutre apparente au-dessus le lit. Il convient également de veiller à l’emplacement du lit. Celui-ci doit être disposé contre un mur donc (je ne l’ai pas dit, me semble-t-il) « ne doit surtout pas être disposé sous une poutre. Elle brise en effet la fluidité de l’énergie au sein de la chambre au point d’entraîner des pressions sur le corps », poursuit-elle. Mais si… « Le conseil est donc de décaler le lit ».
  • Pas d’angle de meuble vers le lit... Chevets, armoire et autres tables… « Il faut veiller à ne pas avoir de meubles dont les angles pointent vers le lit. Cela empêche également l’énergie de circuler librement dans la pièce ». La solution ? Avoir des meubles aux angles arrondis ou « dans la mesure du possible les bouger. »
  • Télé, oui mais… « Le feng shui répond à l’équilibre entre le yin et le yang » précise Florence Ricaud. Pour rappel, le yin fait référence à la souplesse, la douceur, la féminité, l’obscurité. Le yang, c’est le dur, la lumière, le chaud, la masculinité. Plutôt yin, la chambre doit toutefois répondre à un équilibre. Pour les appareils électroniques, c’est la même chose. Par conséquent, on peut très bien y mettre un téléviseur mais il doit être de taille raisonnable ». Ni trop grand, ni trop petit en somme.
  • Quelles couleurs ? Impossible de répondre à cela sans effectuer une étude personnalisée », rétorque Florence Ricaud. « Ce travail est basée sur la maison, les énergies qui y circulent et les personnes qui y vivent. C’est en fonction de ces paramètres qu’il devient possible de déterminer les éléments à favoriser dans telle ou telle pièce ». Entre l’eau, le métal, le bois, la terre et le feu.
  • Et la chambre d’un enfant ? Les critères seront identiques à celle d’un adulte. « En revanche, étant donné que la chambre d’un enfant est aussi bien souvent, une salle de jeu, on attache moins d’importance au rangement… »


Ecrit par : David Picot

Edité par : Emmanuel Ducreuzet pour Destination Santé www.destinationsante.com